Notre dégustation 2016 aux Hospices de Beaune, les résultats

La 156ème Vente des Vins des Hospices de Beaune aura lieu le 20 novembre : un rendez-vous mondial et unique pour les amateurs de vins de Bourgogne, ce sera le bon moment pour souscrire à quelques caisses de vins exceptionnels.

Nous vous proposons, comme nous le faisons depuis une dizaine d’années, de vous joindre à nous et de profiter de conditions professionnelles du principal éleveur artisanal de la vente, à savoir nous!

Dans une précédente publication (lire ici), nous vous brossions le tableau du millésime 2016 en Bourgogne et donnions une première appréciation des vins produits aux Hospices de Beaune cette année.Nous allons maintenant vous inviter à entrer dans le vif du sujet et partager avec vous le résultat de notre dégustations des 45 cuvées produites cette année. (47 cuvées en réalité, mais 2 cuvées de vin blanc ne sont pas permises à la dégustation pour cause de volumes trop faibles : Chablis 1er cru « Jean-Marc Brocard » -1.5 pièce- et Bâtard-Montrachet grand cru « Dame des Flandres » -1.5 pièce-)

Suivez l’aventure des Hospices sur notre fil Twitter @AnimaVinum
SONY DSC
Jérôme Galeyrand et Sylvain Pataille, vignerons à Marsannay-La-Côte et partenaires d’Anima Vinum

2016 sera « bourguignon »!

Le sourire est peu à peu revenu sur les visages de nombreux professionnels du vin. Oh bien sûr, les volumes perdus (gel, grêle, mildiou, ….) le resteront et Dieu sait qu’ils manqueront. (la perte moyenne de récolte en Côte d’Or peut-être estimée à au-moins 40%. Autant dire que les secteurs les plus touchés n’ont même pas été vendangés).

En revanche, la qualité des vins est absolument réjouissante.
Nous retrouvons ce que nous aimons par dessus tout, un millésime « classique », un millésime bourguignon, où finesse et fraîcheur permettront au Pinot Noir de s’exprimer.

Rappelez-vous, 2015 (marqué par un été trop chaud et sec) et ses vins puissants, structurés et tanniques : critiques et journalistes y voyaient un millésime exceptionnel, (ce que nous réfutions). Un grand millésime certainement avec une personnalité solaire, quasi sudiste.

2016 sera « bourguignon », la fraîcheur et l’éclat des arômes sont là. Les structures sont moins charpentées que 2015, par contre le grain des tanins est sensationnel : de la soie! La faiblesse des rendements garanti concentration et profondeur des vins.
Un millésime coup de cœur!

SONY DSC
2016 : Un millésime coup de coeur

44 cuvées dégustées… et rien à jeter !

Vous imaginez bien que nous n’avons jamais jeté un verre d’Hospices de Beaune, en revanche, notre statut de sélectionneur implique que nous éliminions des cuvées pour ne garder que les meilleures dans notre liste d’achats.
2016 aux Hospices de Beaune est une année où aucune cuvée ne peut être rejetée parce qu’elle présente une vraie faiblesse qualitative et ça, c’est la première fois, de mémoire d’Escargot Vigneron!

Ludivine Griveau a fait un super boulot tant à la vigne qu’en cuverie, avec enthousiasme (comme toujours avec elle) avec rigueur, sérieux et application : les aromatiques sont excellentes, les terroirs bien personnalisés (vinification parcellaire), les tanins splendides : elle place la barre très haute avec ses 2016!

Cela rend notre sélection d’autant plus (difficile ?) intéressante… 19 rouges et 7 blancs !
Et franchement, il y a quelques cuvées non sélectionnées qui pourraient l’être finalement tant le niveau est élevé : on verra comment se déroule vente.

Veuillez trouver ci-dessous la liste des cuvées que nous sélectionnons : la note de dégustation est indiquée par les « * » (Maximum 5 *) et est parfois complétée par les couleurs suivantes :
ROUGE, c’est le coup de coeur 
BLEU, pour un vin structuré, charpenté
ROSE, pour un vin fin, élégant
Vins rouges :
  • Monthelie 1er cru « Les Duresses » Cuvée Lebelin : *** Fruit. Concentration. Tanins serrés.
  • Savigny lès Beaune 1er cru Cuvée Fouquerand : ***(*) Fruit. Fraîcheur. Finesse.
  • Savigny lès Beaune 1er cru « Les Vergelesses » Cuvée Forneret : ***(*) Fruit mûr. Rondeur. Tanins veloutés.
      … pour connaître la totalité de notre sélection, c’est par ici !
    Vins Blancs :
    • Pouilly Fuissé Cuvée Françoise Poisard : ***(*) Pureté. Rondeur. Joli boisé.
    • Meursault Cuvée « Loppin » : ***(*) Matière. Concentration. Finesse.
      … pour en savoir plus sur les vins blancs, c’est par là !
Comment les prix seront-ils orientés cette année ?
Même si nos prévisions de cours sont généralement fiables, parier sur les cours d’une vente aux enchères reste un exercice difficile (« y en a qui ont essayé avec une récente élection américaine et qui ont eu des
problèmes ! »)
Examinons quelques faits et leur influence probable à la hausse (+) ou à la baisse (-) sur le cours de la vente des vins :
  • + Pénurie de vin en Bourgogne
  • + Récolte faible aux Hospices de Beaune (596 pièces) à peine supérieure à celle de l’année passée
  • – Suite au Brexit, la Livre Sterling s’est fortement dépréciée face à l’Euro
  • – Suite à l’élection de Donald Trump, une baisse du Dollar américain face à l’Euro
  • Vente 2015 avait atteint un niveau de prix record et comme les records ne sont pas faits pour être battus chaque année
  • + Qualité remarquable du millésime 2016 aux Hospices de Beaune
  • – Les médias ne se sont pas déchaînés sur le millésime
  • – Une volonté générale des amateurs et des professionnels de marquer une pause dans ce contexte haussier débuté en 2010

En conclusion nous attendons une baisse moyenne du cours des vins lors de cette vente.
Il y aura de fortes disparités selon les cuvées : les cuvées historiquement les plus abordables, sont aussi celles qui sont les plus rares (secteurs gelés). Nous avons peu d’espoir d’acquérir les cuvées de Monthelie 1er cru, Savigny lès Beaune 1ers crus, Pernand Vergelesses 1er cru à des prix beaucoup plus bas que l’année dernière.
La cuvée « Coup de Coeur » de Beaune-Grèves 1er cru Cuvée Pierre Floquet sera elle aussi difficile à accrocher à un prix en baisse (10 pièces seulement).
Les Volnay-Santenots et Pommard risquent de voir leurs cours assez soutenus également, là encore en raison du petit nombre de pièces mises en vente
Par contre, les secteurs de grands crus tels que Corton et Mazis Chambertin voient leurs volumes augmenter par rapport à 2015 : ici nous parions sur des baisses sensibles.Les blancs seront encore cette année les « vedettes » de la vente : si des baisses sont attendues sur le Beaune 1er cru Cuvée Suzanne et Raymond, le Pouilly Fuissé Cuvée Françoise Poisard et peut-être les cuvées de Meursault-Genèvrières 1er cru, les très belles cuvées de Meursault-Charmes, Meursault-Porusots, Corton-Vergennes et Corton-Charlemagne resteront vraisemblablement sur des niveaux de prix fermes vs 2015.

Si vous souhaitez souscrire avec nous, surveillez votre boîte mail dans les prochains jours : nous vous enverrons nos objectifs de prix par cuvée. Ce seront nos prix maxi, ainsi pas de mauvaise surprise. Il se peut comme cela arrive d’ailleurs régulièrement que le prix de souscription soit inférieur en raison d’un prix d’enchère

Dans notre prochain envoi, nous vous détaillerons la procédure de souscription : parlez-en à votre « cercle famille et amis », vous pourrez ainsi vous grouper et optimiser vos achats, en plus de vous constituer un fond de cave exceptionnel.
Suivez l’aventure des Hospices sur notre fil Twitter @AnimaVinum

SONY DSC

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s