La valeur-ajoutée d’un vin des Hospices de Beaune selon Anima Vinum

Acheter un Hospices de Beaune 3.0 participatif

En 2005, Anima Vinum accède aux ventes des Hospices de Beaune et dès 2013 en fait un de ses principaux axes de développement. Dix ans plus tard, en 2015, avec 38 pièces achetées, l’escargot se positionne comme 2ème acheteur en volume (1er acheteur artisanal) des fameuses ventes organisées par Christie’s chaque mois de novembre.

L’originalité ? Anima Vinum possède une vision ultra-artisanale de ces vins issus de terroirs exceptionnels et s’appuie sur le grand savoir-faire d’excellents vignerons avec lesquels ils partagent la même philosophie du vin.

Anima Vinum propose en outre un système original de co-achat (un achat entre plusieurs particuliers) des pièces et fait élever le vin par des vignerons artisans experts en la matière. Non seulement l’élevage très long sans intervention œnologique garantit une qualité exemplaire mais en plus très peu de sulfites sont ajoutés, la mise en bouteille est effectuée à la main par gravité, chaque bouteille est soigneusement personnalisée au nom de l’acquéreur, bouchée avec un liège naturel, sélectionné chez des artisans bouchonniers et finalement cirée.

Bref, L’idée est de laisser la nature rester au centre de tout dans le processus du vin, et d’être dans la plus grande maîtrise du détail pour une conservation sans faute et vrai. Il y a donc Hospices de Beaune et … Hospices de Beaune.

Dans le détail …

Une fois achetées, nos cuvées sont ensuite élevées pendant environ deux ans entre les mains expertes de grands artisans du goût :

Les vins rouges sont choyés dans les caves fraîches du domaine L’Eveil des Sens, de Francis Lechauve, vigneron récoltant passionné situé à Meloisey, dans les hautes côtes de Beaune. Pour les blancs, notre amie Agnès Paquet, située à Meloisey elle aussi, met son talent à l’œuvre.

Rompre avec les habitudes

Tout au long de l’année, nous travaillons de concert avec ces vinificateurs d’exception pour faire de nos acquisitions de vrais grands vins fins de terroir comme on aime. Nous misons notamment sur des élevages longs (en moyenne 18 mois) et adaptés : pour l’élevage de nos blancs, nous avons décidé de rompre avec l’habitude « 100% fûts neufs », chère aux Hospices, pour limiter le boisé et favoriser la tension et la fraîcheur. Les vins sont élevés dans de très bons fûts et demi-muids de « 1 vin » pour un résultat à la hauteur de nos exigences d’authenticité et de qualité.

Le meilleur à tous les égards

Pour nous, les vins acquis aux Hospices de Beaune méritent le meilleur à tous niveaux. La démarche de l’Escargot Vigneron comprend aussi le choix des meilleures matières sèches : les bouteilles sont soigneusement mesurées pour trouver celle qui aura les meilleures propriétés de conservation et dont l’élégance rappellera celle du vin qu’elle contient, elles sont cirées, numérotées, bouchées avec du liège naturel produit par un des meilleurs artisans bouchonniers et les étiquettes sont personnalisées avec le nom de l’acquéreur/du co-acheteur. Le tout, présenté dans de très belles caisses bois et pour un vin qui exprime toute la magie des Hospices…

Communauté d’achat

Notre place de 2ème acheteur de la vente aux enchères des Hospices de Beaune (1er acheteur artisanal), nous la devons en grande partie à nos co-acheteurs qui renouvellent tous les ans leur confiance. Chaque année, quelques semaines avant le 3ème weekend de novembre, nous nous rendons plusieurs fois à la cuverie des Hospices des Beaune pour déguster les cuvées du millésime en cours qui seront mises en vente. Jean-François Vandroux et Pierre Grimaldi, les deux associés-gérants, sélectionnent alors rigoureusement les vins qu’ils souhaitent acheter lors de la vente et qu’ils sont prêts à conseiller à leur co-acheteurs. Les résultats sont ensuite communiqués quelques jours avant la vente, accompagnés de fourchettes de prix estimées en fonction des ventes des années précédentes.

Les co-acheteurs : immersion dans l’aventure

Vient ensuite le weekend de la vente aux enchères, où notre escargot fait du coude pendant plusieurs heures pour décrocher les vins qui le font rêver. Les pièces acquises sont reconnues et enlevées de la cuverie des Hospices dans l’hiver pour être choyées dans les caves de nos amis vignerons Agnès Paquet (pour les blancs) et Francis Lechauve (domaine l’Eveil des Sens, pour les vins rouges). Au printemps, un weekend très spécial est organisé spécialement pour que nos co-acheteurs puissent déguster leurs acquisitions encore en élevage. Un moment plein de magie et d’émotions !

Sensation unique à la réception

Ce n’est qu’après en moyenne 18 mois d’élevage que les vins sont mis en bouteille et pour finir, presque 2 ans après leur acquisition, ils arrivent enfin dans les caves de leurs heureux propriétaires. Une attente de longue haleine, certes, mais qui en vaut largement la peine ! Imaginez un peu la sensation lorsque vous ouvrez une bouteille des Hospices, unique, étiquetée à votre nom et vinifiée par des pointures … Vous aussi vous allez baver !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s