Quel vin dois-je choisir pour …

Choisir un vin, c’est une affaire de goûts, mais c’est aussi une affaire de contexte. En effet, on n’apporte pas un beaujolais nouveau bas de gamme pour se faire pardonner ni un grand cru pour un pic-nic entre novices. Un peu comme le langage des fleurs, le vin peut vous aider dans pas mal de situations, encore faut-il savoir quel vin pour quelles circonstances. Anima Vinum vous donne quelques (bonnes) idées. Nota bene, chaque bouteille est reliée informatiquement à sa fiche technique. Cliquez dessus pour avoir tous les détails de garde, d’apogée, d’accords mets-vins, etc. Pour les autres, écrivez-nous : lescargot@animavinum.fr

Quel vin dois-je donc choisir pour …

  1. Me faire pardonner si je suis en retard à un repas de famille ?

    ANIMA VINUM :  » Il va falloir sortir une belle appellation, une belle étiquette comme on dit. A notre avis, un Meursault de chez Jobard ou Javillier sera plutôt bien vu. Eux, ce sont un peu nos voisins. Anima Vinum est basé à Meursault. Et Meursault, c’est un peu une grande famille. Ce vin blanc sera à température idéale en plein hiver, surtout si vous vous êtes mis en tête de venir à pieds. Sinon, bien l’éloigner du chauffage de la voiture. Vous devriez pouvoir transformer le « C’est à cette heure là que tu arrives ? » en … « Tu as vraiment bien fait de venir ». Anima Vinum, partenaire de vos ambiances familiales réussies. »

  2. Offrir à ma grand-mère de 70 ans ?

    SONY DSC

    « Les anciens aimaient boire les vins vieux. Votre grand-mère s’y connaît en Bourgogne, vous n’allez-pas lui offrir n’importe-quoi parce qu’en plus, avouez-le, vous l’aimez bien. Un Chambolle-Musigny en magnum de chez Alain Jeanniard semble tout indiqué dans cette situation. Parce qu’Alain Jeanniard, ce qu’il sait faire de mieux, ce sont les vins de garde et que celui-ci se boit admirablement bien quand il a quelques années de bouteille. Le Chambolle-Musigny est en plus un vin élégant, féminin, léger. Bref, parmi ce qui se fait de mieux sur l’excellente Côte de Nuits. »

  3. Étonner mon oncle, grand curieux de vin, avec un Bourgogne ?

    SONY DSC« Et si vous choisissiez une appellation méconnue, quasi intime mais d’une grande qualité pour l’épater. A coup sûr il ne connait pas ce vin, et il sera surpris par son rapport qualité-prix. Le Viré-Clessé est le joyau caché du Mâconnais. Encore faut-il trouver un artisan qui le travaille à merveille. Et là-dessus, autant vous dire qu’on connaît quelqu’un ! Le domaine Gondard-Perrin n’a pas sa pareille pour révéler l’éclat et la tension de ce blanc de Chardonnay. Allez un stress de moins, l’oncle, c’est dans la poche ! « 

  4. Un nouvel an où je ne connais personne ?

    SONY DSC

    « Aïe, c’est la tuile. Quoi, vous vous y êtes pris trop tard ? On vous a posé un lapin ? Quoi qu’il en soit il faut savoir rebondir avec le sourire et aller à ce nouvel an complètement détendu et confiant (e), avec, en main, un Chateauneuf-du-Pape. Pourquoi ? Parce que c’est plutôt consensuel, et qu’on vous accueillera à bras ouverts. Si en plus, vous expliquez que Nathalie Reynaud, la vigneronne, travaille en famille de manière vertueuse et a un coup de patte sans pareille sur ses vins, alors là, vous vous ferez certainement des copains. Un bon départ pour cette soirée et peut-être même une promesse de lier de nouvelles amitiés ! Ne nous remerciez pas, allez, c’est normal. »

  5. Pour boire léger sur un repas lourd ?

    « C’est un classique à Noël, vous lorgnez sur la bouteille d’eau pétillante pour espérer alléger votre estomac. Le repas est excellent, mais votre gourmandise connaît peu de retenue en périodes de fêtes. Prenez donc les devants en apportant un Auxey-Duresse de chez Agnès Paquet. C’est léger, peu structuré mais très gourmand. Il est finement travaillé, tout sur le fruit et très digeste. Et puis allez, vous pourrez glisser à votre voisine de table que c’est une femme pleine de courage qui cultive ses merveilleuses vignes dans le petit village de Meloisey. Pas facile d’être vigneronne quand on est une femme, hein. En effet, admirable. Comme on sent que la conversation vient de se nouer entre vous, on s’éclipse. « 

  6. Un nouvel an très chic ?

    « Attendez… Une seconde… On va voir ce qu’il reste dans notre cave. On va vous sortir quelque chose qui en jette. Quelque chose qui fait l’unanimité chez les connaisseurs. Une belle quille, comme on dit. On vous déniche un vin des Hospices de Beaune, un Beaune premier cru cuvée Cyrot Chaudron en magnum, par exemple. Chez Anima Vinum, nous achetons des cuvées chaque année aux enchères, puis nous les faisons élever patiemment chez des vignerons dont nous adorons le style. Enfin nous leur réservons un écrin protecteur pour une garde longue. Ce n’est donc pas n’importe quel Hospices de Beaune. Offrez-le et conseillez à votre hôte de le garder en cave (le moment de l’apogée du vin est marqué au dos par nos soins). Pensez-bien à repasser chez vos amis à ce moment-là pour goûter la bouteille. »

  7. Un nouvel an sans chichis !

    SONY DSC« Cela fait longtemps que vous fêtez vos nouvel an en petit comité ou entre amis intimes. Et là, franchement, après les strass et les paillettes de Noël, vous n’avez pas du tout envie de remettre le couvert. Non, vous avez envie d’une soirée où vous riez, où vous oubliez les fastes obligatoires et où la chaleur de l’intérieur l’emporte sur l’air glacial de dehors. Dans ce cas, vous allez vous tourner vers un Beaujolais. Un bon. Le Morgon Vieilles Vignes du domaine des Roches du Py (salué par le Guide Hachette). Prenez un carton complet pour ne pas être à cours en plein gueuleton. Il est fruité, il est convivial, il est très bien travaillé. Il va étonner autour de vous. Tiens, finalement tous vos copains finissent par aimer le Beaujolais ! Merci, belle découverte ! »

    8. Un tête-à-tête en toute légèreté

    SONY DSC

    « Vous avez prévu un moment à deux, et vous souhaitez que le vin ne fasse qu’une chose : faire glisser votre entrevue sur de belles émotions sans forcément se prendre le chou à propos du vin. Alors choisissez les yeux fermés un Givry rouge « Clos de la Brûlée » de chez Fabrice Masse. » C’est un vin plaisant pour tous les palais, consensuel pourrait-on dire. Le vin est tout en fruit et en légèreté avec son boisé délicat. Il convient aux viandes délicates, les poulets de Bresse, voire un comme la poisson sole.

    9. Mes amis ne demandent qu’à découvrir

    SONY DSC« Des amis vous tannent : « Toi qui est de Bourgogne, fais-nous donc découvrir un peu ta région ! » ? Alors faites-leur visiter tout en papilles un  Côte-de-Nuits blanc de Vincent Désertaux. Succès garanti. Pourquoi ? Parce qu’en Côte de Nuit, la grande star, c’est le rouge. Le Pinot noir représente à lui seul 95 % de l’appellation. Donc en sortant un vin fait de Chardonnay et de 20% de Pinot blanc, vous allez faire sensation. Le Pinot blanc est un cépage désormais préservé, car très rare en Bourgogne. En effet, il était trop peu productif et a été presque rayé de la carte au profit du Chardonnay. Or ce cépage offre une grande vivacité au vin – ce qui ne gâte rien pour 2015, connu pour être un millésime assez chaud. Bref, ce vin, allie un boisé délicat à une grande fraîcheur, renforcé par un inattendu Pinot blanc. Inutile de dire que vos amis en redemanderons et que vous serez bien embêté si vous vous y prenez trop tard, car il n’en reste quasiment plus chez le vigneron : pour saisir les dernier cartons et faire un carton… c’est par ici !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s