Vendanges 2019 : une moitié de récolte sur la Côte des vins en Bourgogne

Il sera rare, mais il sera d’une grande richesse, le millésime 2019 s’annonce particulièrement intéressant en Bourgogne, après des aléas climatiques exceptionnellement marqués.

Le millésime 2019 rentre doucement en cuves depuis près d’une semaine. Une semaine durant laquelle nous sommes partis voir les vignerons de la Côte de Beaune pour prendre la température de la récolte.

DSC_2630.JPG

2019, année climatique extrême

Température, parlons-en. La Bourgogne connait sa troisième canicule consécutive durant cet été interminable. Des canicules accompagnées de la sécheresse bien installée depuis des mois d’été peu arrosés et un hiver également sec.

Cette année, les grappes pèsent en moyenne moitié moins lourd que celles du très prolifique millésime 2018. La plupart sont millerandées, chargées de baies très inégales, souvent petites et très concentrées. Conséquence de l’absence d’eau mais aussi du gel de printemps qui a eu une incidence sur la qualité et la régularité de la floraison.

DSC_2607.JPG

Difficile de fixer la date de vendanges

Après avoir repoussé la date des vendanges car les maturités avaient été freinées par le manque d’eau, la plupart des vignerons ont fini par les avancer d’un ou deux jours. Conséquence de la chaleur qui a fait soit bondir les maturités d’un coup, soit parce que les maturités avaient été bloquées par manque d’eau et qu’il n’était plus judicieux d’attendre.

La plupart des domaines annoncent une demi récolte sur les blancs et deux tiers sur les rouges. Mais sur ce point, les récoltes seront très différentes d’un domaine à l’autre.

DSC_2523.JPG

Belle acidité, belle maturité, 2019 un vin de garde

Les vignerons observent un bon équilibre des vins malgré les degrés importants cette année (13 à 15 degrés d’alcool) qui tiennent grâce à leur acidité. Opulence et tension seront les maîtres mots. Couleur également. Les tannins infusent très rapidement les moûts cette année.

Chez les vignerons portant l’escargot, 2019 pourrait bien être une belle année de garde. Mais nous devrons nous positionner très tôt pour pouvoir leur commander des volumes !

DSC_3030.JPG

 » 2019 sera probablement une très belle année de garde, avec un bel équilibre des baies, de belles maturités et de l’acidité. Le seul tri que nous avons à effectuer en cuverie se situe sur les grappes qui ont subi l’échaudage et ont littéralement grillé sous l’effet du soleil. »

Thomas Bouley, domaine Jean-Marc Bouley

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s